PAR TAGS : 

POST RÉCENTS : 

Et si on appelait ça Bourgllywood?

Il est de ces « idées de génie » qui nous traversent parfois, sans que nous osions nous lancer.


Comme, pourquoi pas, organiser une soirée d’humour 100% doublage. Du doublage improvisé et en direct. Faire dire des absurdités à des acteurs à qui on a coupé la parole, reprendre le contrôle sur les dialogues les plus connus du cinéma.


Nous nous enthousiasmons : ça pourrait se passer au Bourg, tu imagines, un ancien cinéma pile au centre-ville de Lausanne, avec des fleurs sur les murs rouges, une atmosphère d’Amélie Poulain en tenue de soirée. Ça serait parfait !


Et puis on se demande comment attirer le public que cette folle soirée mérite, parce que nous on le sait, que ce sera marrant, surtout avec une belle brochette d’humoristes de la région, mais renoncer à une soirée devant un vrai film… pour du doublage, il faut que ça soit croustillant. Le mieux serait de faire participer le public, en lui demandant de choisir les thèmes grâce à des petites cartes lancées dans un seau puis tirées au sort. Excellent, comme ça, si c’est nul, c’est aussi de leur faute, aux spectateurs, alors s’ils veulent en avoir pour leur argent, il va falloir dégainer toute leur créativité. Et puis, de toute manière, ce ne sera pas nul du tout.


Bien, on avance ! Et pourquoi ne pas aller jusqu’au bout et faire voter le public pour les films qu’ils veulent voir doublés ? Mais pas de chichis, hein, on va faire ça à l’applaudimètre, ça mettra l’ambiance. Pour la soirée du 11 février, on pourrait préparer une catégorie « Saint-Valentin », car oui, avec ces cœurs dans toutes les vitrines, nous aussi nous avons craqué.


Et on propose « Valentine’s day », « Mortelle Saint-Valentin » ou « Je déteste la Saint Valentin ». Ce sera une piqure de rappel pour les couples, au cas où ils auraient oublié les pralinés, les fleurs et les nuisettes, il est encore temps ; et les célibataires seront contents de voir l’amour rose bonbon et les parades nuptiales se faire érafler par les bons mots des comédiens. Ça fera un peu d’air frais.


Mais il n’y en aura pas que pour les amoureux, non Madame, on diffusera aussi des extraits d’un film français, par exemple, d’une série culte et d’une vieille romance en noir et blanc. Le contraste avec nos bêtises plaquées sur les lèvres des actrices en corset sera encore plus frappant, n’est-ce pas ?


Ah, je sens qu’on tient quelque chose de grand. Et pour rendre hommage à l’industrie qui nous offre tant de possibilité de nous tordre de rire - parce que l’effet sera là, on ne saura pas exactement si on en a honte ou pas, mais on rigolera - eh bien nous appellerons ces soirées : Bourgllywood !


Oui, il est de ces idées de génie, pétillantes et décalées, que d’autres ont osé avoir pour notre plus grande joie.


Prochaine soirée Bourgllywood le 18 mars 2017.

© 2019 #danstasalle