PAR TAGS : 

POST RÉCENTS : 

Et c’est comme ça que je me suis inscrite à un cours de yoga avec mon chien

Hommes-Animaux, mondes partagés : présences, une création de la Compagnie Shanju, MeS Shantih Breikers et Judith Zagury.

Ce n’était pas prévu, et comme souvent, les imprévus dans la vie vous réservent bien des surprises. Bonnes ou mauvaises d’ailleurs. Celle-ci fut plutôt bonne...


...Excellente même ! Comment vous dire ? Quel spectacle ! Quel genre de spectacle ? C’était du cirque, non du théâtre, non plutôt de la danse, avec des animaux, oui, c’était un peu tout cela à la fois… et bien plus encore. D’ailleurs ce n’était pas vraiment un spectacle, c’était une représentation. Non, c’était des présences, des prestances mêmes : des présences humaines, bestiales, et des présences animales, humaines… et bien plus encore. C’était une réflexion, un questionnement sur l’être et le paraître, sur la relation homme-animal, un regard critique sur notre société, nos valeurs, les défilés de mode, les selfies, l’exploitation des animaux, les Burkinis… et bien plus encore. C’était avant tout des émotions : des rires, des surprises, des questionnements, de la révolte, de la tendresse… et bien plus encore.


Décidemment, ce spectacle ne se résume pas, ne s’explique pas, ne se laisse enfermer dans aucune catégorie : il invite à l’ouverture et à la magie de la rencontre dans l’instant présent. Il se regarde, il se vit, il se ressent, il se partage, avec votre chien, votre chat, votre poule, votre hamster… ou avec votre cousine germaine, tiens ! Alors si la votre aussi, à l’improviste, vous envoie un texto ce soir pour vous proposer d’aller voir la dernière représentation ce samedi, dites lui OUI ! Enfilez votre fausse fourrure à poil et vos moonboots (oui, il fait froid dans un manège non chauffé, même si la plupart des artistes sont à poils ou à plumes!) et envolez-vous vers la planète Shanju pour un voyage poétique, acrobatique et humoristique qui transformera certainement le regard que vous porterez sur votre fidèle compagnon à 4 pattes ! D’ailleurs, depuis tout à l’heure, le mien n’arrête pas de me narguer dans sa position « chien tête en bas»… bon, allez, faut que je file, Cannelle et moi, on a Yoga.

(c) Maxime Filliau.

Mots-clés :

© 2019 #danstasalle